La carie dentaire est une maladie qui frappe de plus en plus de personnes dans le monde. Enfants et adultes ne sont pas épargnés par cette pathologie. L’hygiène de vie et certains produits de consommation ne facilitent pas la tâche des dentistes. Pour en venir à bout, une bonne hygiène bucco-dentaire est nécessaire mais au bout d’un moment, le passage chez le dentiste est inévitable. Afin de mieux détecter cette destruction progressive de la dent et la soigner à temps, nous allons évoquer les différents stades de dégradation de la dentition touchée.

Définition de la carie

Le dentiste David Côté a obtenu son Doctorat en Médicine Dentaire (D.M.D.) de la Faculté de médecine dentaire de l’Université de Montréal en 1996

Le dentiste David Côté a obtenu son Doctorat en Médicine Dentaire (D.M.D.) de la Faculté de médecine dentaire de l’Université de Montréal en 1996

Selon David Côté, dentiste à Hull, la carie est une infection des dents  qui attaque d’abord les tissus durs pour atteindre la dentine. Une dent dont l’émail est gravement touché par la carie présente un trou sur sa surface. Certains facteurs favorisent la formation des caries. C’est le cas du mode de vie, la plaque dentaire et même des situations spécifiques. Dans ce dernier cas, il s’agit des personnes dont les dents ont un relief important ou qui sont mal positionnées. La dentition de certaines personnes présente de profonds sillons, d’autres encore sont victimes de défauts au niveau de l’émail. Tout cela constitue des conditions favorables à la formation des caries.

Premières manifestations

Les premiers symptômes de la carie dentaire ne sont pas toujours perceptibles. En effet, l’émail n’étant pas encore sérieusement atteint, les douleurs ne se manifestent pas encore. A ce stade, la carie se manifeste par des tâches brunes ou crayeuses. Si vous passez chez votre dentiste, il détectera tout de suite l’apparition de carie. Au bout d’un certain temps, des douleurs violentes commenceront à se faire ressentir. Ensuite, l’agression et la déminéralisation de la dentine apparaissent. Il convient de noter qu’en l’absence de traitements, la carie continuera d’évoluer jusqu’à causer des dommages sur l’ensemble de l’intérieur de la bouche dans les cas les plus graves.

La prolifération bactérienne

pulpe dents

Pulpe dents :  bactéries vont attaquer la pulp

Si à ce stade des mesures ne sont pas encore prises, les bactéries vont attaquer la pulpe et de fortes douleurs spontanées surgiront : il s’agit de la rage de dent. A cette étape, la zone du visage proche de la dent cariée subit aussi des douleurs. La dentine étant fortement endommagée, elle ne pourra plus être régénérée et la destruction du tissu est inévitable. Un abcès dentaire va se créer car les bactéries vont proliférer vers les tissus qui se trouvent aux alentours de la dent : gencive, os et ligament.

Les complications éventuelles

Les dents cariées étant plus fragiles, les douleurs spontanées vont perturber le sommeil et donc causer de la fatigue. L’infection causée par la carie et plus précisément l’abcès dentaire peut s’étendre au niveau du visage et provoquer de la cellulite, de la fistule dentaire ou même de la sinusite. L’une des solutions radicales qui s’offrent au malade est l’extraction des dents atteintes. Pourtant, tant du point de vue esthétique que fonctionnel, le manque de dents présente des inconvénients (difficultés de mastication, problèmes d’élocution, etc.).

Catégories : La santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *