La rage est une redoutable maladie mortelle qui n’est plus aussi menaçante qu’autrefois dans les pays occidentaux. Toutefois, il convient de se prémunir contre cette maladie au cas où on a été mordu par un animal infecté. Ce fût Louis Pasteur qui trouva le vaccin antirabique en 1885. Une fois infectée par la salive d’un animal contaminé par le virus de la rage, le système nerveux de la victime est atteint et ne fonctionne plus normalement. Les signes ne sont pas visibles extérieurement. Petit tour d’horizon de cette maladie fatale qui est aujourd’hui curable à condition d’intervenir très rapidement.

La rage

La rage est une maladie causée par un virus appelé Lyssavirus. Elle se manifeste par de la fièvre et des troubles sensoriels au niveau de la morsure. Un mauvais état général est ressenti par la victime qui commence à avoir des hallucinations. Son état se dégrade et il délire, il a des spasmes et des convulsions et décède au bout de quelques jours. Dans certains cas, les personnes atteintes par la rage sont paralysées et subissent des douleurs et la perte de sensation. Le virus étant présent dans la salive d’un animal infecté, une simple morsure suffit à infecté une personne ou un autre mammifère.

Le vaccin antirabique

Le mode d’administration du vaccin contre la rage dépend du moment où il est injecté. Dans le cas d’une personne qui a déjà fait un vaccin antirabique avant son exposition à un risque de contamination, deux injections de rappel seront faites dans les 3 jours suivant l’exposition. Pour une personne non vaccinée et qui a été infectée, le vaccin devra être administré au plus tard dans les 48 heures suivant l’exposition à risque. Cette vaccination est appelée prophylaxie post exposition. Nombreux centres de santé dont la clinique médicale privée à Joliette dispose du matériel et des produits nécessaires pour la vaccination antirabique.

Méthodes préventives

Pour se prémunir de la rage, tout le monde doit éviter de s’approcher des animaux errants et notamment les chats et les chiens. Pour les voyageurs, il leur est recommandé de faire une double vaccination : avant et après une exposition dans un environnement susceptible de causer la transmission de la rage. La vaccination préventive est surtout recommandée pour les voyageurs qui partent dans certains pays comme en Asie ou en Afrique. Les pays en voie de développement ne disposent pas toujours du matériel ni des produits adéquats pour guérir la rage. Les jeunes enfants en âge de marcher sont les plus susceptibles de contracter la rage car ils ne sont pas forcément conscients des risques de se familiariser avec les animaux qu’ils rencontrent.

Catégories : La santé